Skip to content Skip to main navigation Skip to footer

Une éleveuse arrivée à bons porcs

Du blé, de l’orge, des pois, arrivant tout droit de la Chapelle-Orthemale, dans l’Indre : la nourriture des cent vingt cochons de Laurence Malpel ne varie pas. Mais elle leur permet de particulièrement bien se développer sur les anciennes friches extérieures réhabilitées qui jouxtent les bâtiments de sa ferme du Bois-Retrait, à Rosnay. C’est là, depuis fin 2014, qu’elle a développé son élevage, agrémenté d’une partie équestre, avec cours, poulinage, pension, balade, et une autre liée à la production de vaches aubrac. « Il y a bien sûr du roulement, en fonction de la demande, mais nous avons ici, en moyenne, entre cent et cent vingt porcs, qui grandissent dehors et qui sont destinés à être abattus pour le circuit court. »

Lire la suite de cet article sur le site de la Nouvelle République

Back to top