Skip to content Skip to main navigation Skip to footer

Au bonheur des vaches salers

Depuis 2006, Sébastien Heslouis élève des vaches salers à la ferme de la Carrière. Son cheptel, fort de 90 animaux, vit dans les prés et produit une viande savoureuse et très demandée.

Elles broutent avec envie, sous les yeux de leurs veaux, étendus derrière elles. Sur la vaste stabulation de Sébastien Heslouis, des vaches salers et quelques aubrac profitent d’un rayon de soleil devenu rare depuis quelques jours. Le reste du troupeau est dans les prés, profitant de l’herbe grasse de ce coin de Brenne, entouré d’étangs. C’est là, à la ferme de la Carrière, que Sébastien s’est installé en 2006, rejoint en 2013 par son frère Christophe, devenu son associé.

Lire la suite de cet article sur le site de la Nouvelle République

Back to top